Pérou- Arequipa

2e ville la plus peuplée du Pérou, Arequipa est située à 2.500 mètres d’altitude.

Problématique

La gestion et le traitement des déchets sont défaillants. Ils sont souvent mélangés avec des résidus dangereux et s’accumulent dans des décharges à ciel ouvert, polluant l’air, l’eau, le sol et le sous-sol !

Collecte, tri et vente de résidus solides

Arequipa, dite la « Ville blanche », a des attraits touristiques indéniables. De magnifiques bâtiments en pierre volcanique y entourent de petites cours ombragées et des places verdoyantes inondées de soleil. Toutefois, elle est également le réceptacle d’une grande pauvreté humaine et environnementale.

Dès qu’on s’intéresse aux zones plus reculées, éloignées du centre-ville et de ses parterres taillés au fil du rasoir, on peut tomber sur des dépôts d’immondices qui dépassent l’entendement. Dans ce contexte, un groupe de femmes issu de Hunter, un quartier de la banlieue d’Arequipa, a pris l’initiative de mettre en place une petite unité de collecte, tri et vente de résidus solides. Autre Terre, invitée à soutenir le projet, a collaboré avec son partenaire local, CECYCAP, pour développer l’activité. Ce projet entrepreneurial améliore les revenus des 50 femmes, recycleuses, et leurs conditions de vie. Elles sont réparties au sein de six micro-entreprises, elles-mêmes regroupées sous une organisation appelée «Association des Femmes Écosolidaires».

Pour ce faire, les « Femmes Écosolidaires » doivent continuellement sensibiliser les foyers au tri et au don de leurs déchets. Il est également important pour elles de se sentir utiles et valorisées notamment grâce à une organisation interne relevant de l’économie sociale et leur permettant de gagner en estime d’elles-mêmes, d’être actrices de leur développement et du succès de leur entreprise.

L’intervention d’Autre Terre

Autre Terre intervient dans l’accompagnement de CECYCAP et des bénéficiaires à :

  • Créer des réseaux de groupes de femmes et favoriser les échanges d’expériences ;
  • Fédérer les groupes afin de les solidariser face aux autorités et entreprises locales ;
  • Obtenir le soutien des autorités locales (prêt/don de matériel ; reconnaissance du travail accompli par les Femmes Écosolidaires, etc.) ;
  • Accomplir les diverses démarches administratives (exemple : lors de l’achat d’un terrain en vue de créer un centre de dépôt et tri des déchets collectés) ;

CECYCAP (Arequipa)

Active depuis 1978 pour répondre aux attentes et besoins des populations des zones urbaines marginalisées de la ville d’Arequipa (organisations de femmes, d’entrepreneurs de PME, de jeunes, de paysans, etc.), cette ONG a beaucoup travaillé à l’organisation de groupes de base. Dans le cadre du projet des « Femmes Écosolidaires », CECYCAP organise des formations à la sensibilisation des foyers, au tri des déchets récoltés ainsi qu’à leur commercialisation. Elle les soutient également dans un travail sur l’estime d’elles-mêmes et la confiance en soi qui contribue à leur reconnaissance et la valorisation de leur travail.

Localisation

Arequipa, Pérou