Sénégal, Kaolack

Connue comme étant la ville la plus sale du Sénégal, Kaolack est une ville de 200.000 habitants le long du Saloum.

Problématique

Kaolack pâtit de l’absence de décharge finale pour ses déchets et de sa croissance urbanistique anarchique qui a transformé certains quartiers en zones inondables.

Mise en place d’une filière de collecte, tri et valorisation du plastique dur à Kaolack

Le partenariat entre Autre Terre et Caritas-Kaolack vise à mettre en place une filière de collecte et de recyclage du plastique dur dans la ville de Kaolack. Il a permis de redynamiser le centre de tri du quartier de Kundam (Kaolack) qui traite désormais une cinquantaine de tonnes de plastique dur par an. Celui-ci est trié par couleur et par type avant d’être broyé et revendu à des industriels de Dakar. Ceux-ci refondent le plastique pour en réaliser différents objets ménagers.

L’appui de Caritas au centre de recyclage a permis d’améliorer sa gestion, de mettre en place une filière d’approvisionnement et de le ré-équiper.

Caritas soutient également, avec l’appui d’Autre Terre, la mise en place d’une filière de gestion des déchets (collecte, tri, valorisation, mise en décharge) dans 3 communes aux alentours de Kaolack.

L’intervention d’Autre Terre

Autre Terre a permis de soutenir la réussite de ce projet grâce à :

  • L’équipement du centre : achat de broyeur et de matériel de traitement ;
  • Le renforcement et la formation du personnel ;
  • L’appui conseil d’agents externes ;
  • La mise en place d’un réseau de collecteurs de plastique dur ;
  • La dynamisation de la commercialisation.

Caritas-Kaolack

Caritas-Kaolack est une ONG sénégalaise, créée en 2006, qui est active dans la promotion économique rurale et urbaine. Elle développe divers projets de coopération au développement basés sur le maraîchage, la gestion des déchets, l’alphabétisation et le communautaire.

Localisation

Kaolack, Sénégal