Burkina Faso, région de Koudougou

Autre Terre et le Baobab travaillent dans la région de Koudougou depuis de nombreuses années dans les filières du maraîchage, de l’agroécologie et de la mobilisation scolaire.

Problématique

De nombreuses écoles de la région n’ont aucun accès à l’eau potable, provoquant un nombre trop important de maladies hydriques et une déscolarisation des enfants.

Accès à l’eau potable et à l’assainissement pour les écoles de Koudougou

Les écoles rurales de la région de Kougoudou n’ont pas toujours accès à l’eau potable et à des latrines correctes. Les forages se dégradent et les équipements manquent pour maintenir l’hygiène. Pourtant l’eau et l’assainissement sont nécessaires aux bonnes conditions d’apprentissage des enfants.

L’intervention d’Autre Terre

Autre Terre a été alerté par le Baobab sur les conditions sanitaires dans les écoles de la région de Koudougou. Un plan d’amélioration a été mis en place pour 40 écoles de la zone. Ce plan prévoit :

  • Le forage et la réhabilitation de puits ;
  • L’installation d’infrastructures : postes d’eau potable, lave-mains, kits d’hygiène ;
  • La mise en place de la sensibilisation via le théâtre-action ;
  • L’installation de latrines aux normes et en nombre suffisant.

Ce sont ainsi 15.000 enfants qui vont bénéficier d’un cadre de vie et d’apprentissage plus favorable.

Au-delà des urgences sanitaires, le Baobab s’investit également fortement dans la sensibilisation et la mobilisation des enfants :

  • Chaque école crée un « Club Environnemental » afin de que les enfants s’impliquent dans la préservation de l’environnement ;
  • Les écoles se mobilisent autour d’un concours de théâtre-action sur un thème environnemental ;
  • Les enfants gèrent des jardins potagers dans les écoles pour renforcer la sensibilisation et améliorer l’ordinaire de la cantine.

Le Baobab

Association burkinabé, le Baobab a la particularité de vouloir retisser des liens de solidarités entre les populations rurales et urbaines du Burkina Faso. Grâce au développement, tout d’abord, de pièces de théâtres-actions puis d’une activité économique à Ouagadougou, Le Baobab met en place des projets de développement en milieu rural visant à l’autonomisation complète des paysans, et plus particulièrement des femmes et des jeunes, de la localité de Villy :

  • Mise en place de périmètres maraîchers ;
  • Formation initiale de jeunes déscolarisés en association avec des apprentissages techniques ;
  • Création d’une filière de production, transformation et commercialisation de beurre de Karité ;
  • Sensibilisation et éducation au développement à propos de l’agroécologie et de l’assainissement : concours de théâtre, théâtre-action …
  • Micro-crédit ;

 

Localisation

Burkina Faso