Mali, Gao

Gao est situé aux portes du Sahara le long du fleuve Niger. Toujours en proie à l’insécurité, Gao a subi de plein fouet l’occupation djihadiste de 2012.

Problématique

Dans des conditions sécuritaires et climatiques difficiles, de nombreuses familles maliennes sont contraintes de quitter leurs terres natales et de partir en exil.

Jardins maraîchers à Gao et Ansongo

Depuis plus de 10 ans, Autre Terre et l’UGM soutiennent 57 groupements dans la production maraîchère via l’installation de jardins maraîchers, des formations, la plantation d’arbres, l’installation d’infrastructures d’irrigation, l’organisation institutionnelle des associations, un appui en petit matériel et un suivi régulier sur le terrain.

Grâce à cet appui, la production maraîchère a cru de manière importante et ce sont maintenant plus de 700 tonnes de légumes et de fruits qui sont produits chaque année sur environ 60ha par les 1.512 membres des associations. Celles-ci vendent désormais entre 30 et 40% de leur production, le reste étant consommé.

Dans cette région, toujours sujette à beaucoup d’instabilité politique et sécuritaire, le développement des jardins maraîchers est une véritable opportunité pour renforcer la résilience des populations et éviter qu’elles n’en soient réduites à quitter leurs terres pour la ville ou d’autres contrées plus accueillantes.

L’intervention d’Autre Terre

Autre Terre a soutenu le travail de l’UGM grâce à :

  • L’aménagement des périmètres maraîchers : puits, clôtures, arbres (dont de nombreux palmiers-dattiers) ;
  • La formation technique des productrices : maraîchage, compost, lutte contre les maladies ;
  • La formation en gestion et alphabétisation afin de renforcer les capacités organisationnelles et institutionnelles des groupements féminins ;
  • L’appui institutionnel à la vie démocratique de l’UGM ;
  • L’appui à la commercialisation ;

UGM – Union des Groupements Maraîchers

L’union des groupements maraîchers créée en 2003 a pour objectif de défendre les intérêts individuels et collectifs de ses membres et de contribuer à leur promotion socio-économique.

Les associations membres travaillent à diversifier leur production, améliorent leurs techniques agroécologiques, reboisent leurs parcelles (palmiers-dattiers, arbres fruitiers, arbres d’ombrage), renforcent leurs cultures fourragères, produisent leurs propres semences…

Localisation

Gao, Région de Gao, Mali