Burkina Faso, Koudougou

Autre Terre et le Baobab sont très actifs dans la région de Koudougou où ils accompagnent les communautés à marcher vers davantage d’autonomie.

Problématique

La région de Koudougou est menacée par le changement climatique. Les habitants se mobilisent pour renforcer la biodiversité de leur environnement et trouver de nouvelles techniques agricoles productives et respectueuse de la nature et des sols.

Six villages se mobilisent

Au Burkina Faso, dans la région de Koudougou, le Sahel gagne petit-à-petit du terrain et la couverture boisée recul d’année en année.

Grâce à l’appui d’Autre Terre et des associations locales Baobab, APAD-Sanguié et APAF, six villages se mobilisent pour lutter contre la déforestation et l’appauvrissement de leurs terres.

Il s’agit en deux ans de planter 9.000 arbres, de créer 6 réserves naturelles et de permettre à 4.000 agricultrices et agriculteurs d’améliorer la qualité de leurs terres grâce à l’usage de composts et de techniques anti-érosives.

Reboiser, c’est un pari sur l’avenir dans cette région de plus en plus en proie à l’insécurité. Planter un arbre, c’est améliorer la biodiversité, faciliter la cueillette de divers fruits (dont le karité et le néré), avoir du bois pour la cuisson et garantir des sols riches en humus.

Les habitants des villages se mobilisent autour du projet et créent des comités villageois chargés de dynamiser le reboisement et de gérer la pépinière villageoise qui fournira des plants à l’ensemble de la communauté.

Le Baobab

Association burkinabé, le Baobab a la particularité de vouloir retisser des liens de solidarités entre les populations rurales et urbaines du Burkina Faso. Grâce au développement, tout d’abord, de pièces de théâtres-actions puis d’une activité économique à Ouagadougou, Le Baobab met en place des projets de développement en milieu rural visant à l’autonomisation complète des paysans, et plus particulièrement des femmes et des jeunes, de la localité de Villy :

  • Mise en place de périmètres maraîchers ;
  • Formation initiale de jeunes déscolarisés en association avec des apprentissages techniques ;
  • Création d’une filière de production, transformation et commercialisation de beurre de Karité ;
  • Sensibilisation et éducation au développement à propos de l’agroécologie et de l’assainissement : concours de théâtre, théâtre-action …
  • Micro-crédit ;

 

Localisation

Koudougou, Burkina Faso